top of page
hand-1868015_1920.jpg

ARISTOTE

Lancé en 2023, Aristote est un projet du Relais Social Urbain de Mons-Borinage financé par le Gouvernement wallon dans le cadre du plan « territoires zéro sans-abrisme ». Il allie 12 opérateurs publics et privés pour une offre de services aux personnes sans chez-soi.

Un concept innovant

 

Aristote propose aux personnes en rue ou sans logement, sortant d’hôpitaux, de prison, de post-cure ou d’institutions et qui présentent des assuétudes et des problématiques de santé mentale :

  • 37 logements répartis en "tiny houses" et maisons rénovées (Mons, Quaregnon, Frameries et Colfontaine), soit en co-location, soit en individuel.

  • Un accompagnement par des case managers et des facilitateurs internes.

  • Des permanences de soins décentralisées.

L’innovation tient dans la manière dont les sans-logis vont être accompagnés, dans la proposition de logements modulaires et rénovés à loyers adaptés à leurs allocations, dans des conditions d’accès inédites et dans l’individualisation des droits pour les colocations.

Un partenariat d'opérateurs publics et privés

 

Aristote est le fruit d’un consortium qui allie des opérateurs publics et privés sur la zone de Mons-Borinage :

  • Le Relais Sociale Urbain de Mons-Borinage, coordinateur du projet

  • Les CPAS de Mons, Colfontaine, Frameries et Quaregnon

  • L’intercommunale le Chêne aux Haies

  • Le Logis Quaregnonnais

  • L’IHP l’Appart

  • Parenthèse

  • Synapse

  • Le centre de pot-cure Poliade

Des logements sur 4 communes

 

Les logements proposés seront dispersés dans 4 communes : Mons, Quaregnon, Frameries et Colfontaine. Nous proposons 17 tiny houses et 6 maisons rénovées. Les premières installations sont prévues pour mars 2024.

La gestion d’une partie des bâtiments est confiée sous mandats à l’AIS de Mons et à l’APL FEES.

Les indemnités d’occupation ne dépasseront pas 1/5ème des revenus des bénéficiaires.

Les logements sont attribués pour 6 mois renouvelables une fois, ceci afin de préparer l’installation dans un logement pérenne.

Un accompagnement psycho-médico-social

 

Le projet prévoit la création d’une équipe de "case managers" avec de l’expérience en assuétudes, santé mentale et sans-abrisme et qui mettra en œuvre une nouvelle méthodologie adaptée au rétablissement. Celle-ci vise l’association du suivi avec l’appui et l’éclairage de facilitateurs internes aux institutions locales.

Ces facilitateurs seront spécialisés en assuétudes ou santé mental ou sans-abrisme. Ils effectueront un travail d’accompagnement en amont pour la préparation à l’entrée dans les logements et un travail en aval à la fin de la prise ne charge par les case managers, afin d’escorter le bénéficiaire vers une des formes d’habitat adaptées à sa situation et à son projet de vie. Cette méthodologie est complétée par la création de permanences sociales (via les case managers) et de soins (somatiques, en santé mentale et assuétudes) sur 4 zones pour aller au plus proche du bénéficiaire.

Des permanences décentralisées de soins

 

4 espaces d’accueil spécialisés et décentralisés seront mis en places dans les 4 communes et permettront aux case managers et aux facilitateurs d'assurer des permanences : soins médicaux,  soins liées aux assuétudes tels que la Réduction des Risques, les dépistages, les traitements et accompagnement psycho-social.

bottom of page